Now loading.
Please wait.

menu

Innovative solutions for IT environnements

1 800 455-8450

L’ennemi numéro 1 des migraines

L’ennemi numéro 1 des migraines

posted in Produits ergonomiques by

Les maux de têtes et autres douleurs causent des pertes en productivité énormes dans le milieu de travail. L’utilisation de principes ergonomiques est susceptible de régler une bonne partie du problème.

Les experts en santé s’entendent pour dire que les migraines coûteraient, au bas mot, des milliards de dollars en perte de productivité à chaque année, aux États-Unis. Il en va évidemment de même au nord du 49e parallèle. Le phénomène du travailleur présent, mais affligé d’un mal invisible est tellement important qu’on lui a même trouvé un nom : le présentéisme.

Or, si la cause de ce phénomène est parfois attribuable à des facteurs hors du contrôle de l’employeur moyen, il va sans dire que bon nombre de ces maux de têtes résultent de l’environnement immédiat des travailleurs. D’un poste de travail qui n’est pas adapté à de longues heures ininterrompues, passées assis devant l’ordinateur, par exemple.

Et c’est ici qu’entrent en jeu les principes ergonomiques, qui sont au cœur des préoccupations des grosses pointures du mobilier technique de bureau personnalisé. Car qui dit ergonomie, dit harmonie entre le travail lui-même et son aire de travail. Exit la fatigue oculaire, les maux de tête, de cou, de dos, les tendinites, etc.

De façon générale, les maux causés par un environnement de travail inadéquat sont dus à une mauvaise posture. Le travail doit être effectué face au travailleur, sans que celui-ci n’ait à se contorsionner. La tête et le cou doivent être droits lorsque le regard se porte sur l’écran. Les bras doivent être pliés à un angle d’au moins 90 degrés avec la surface, quand l’utilisateur tape sur le clavier. Et il ne faut pas oublier de se dégourdir un tant soit peu, 2 à 3 fois l’heure.

Tous ces problèmes se corrigent assez facilement si l’on porte attention aux détails, et si l’on utilise du matériel adéquat. Les produits ergonomiques – supports à écrans ACL, supports clavier et souris, chaises ergonomiques et surfaces ajustables – constituent donc un pas dans la bonne direction, pour celui qui veut minimiser les risques de présentéisme.

D’un point de vue plus global, au-delà des gadgets et des saines habitudes, le climat de travail joue également un rôle prépondérant dans l’ergonomie au bureau. Y porter attention contribuera nécessairement à diminuer les bobos au boulot. Le contrôle de la luminosité, du bruit et de la température de l’environnement immédiat ne devrait pas être un luxe, mais plutôt un prérequis.

L’harmonie travail et bien-être corporel à peut-être un prix, mais il est très certainement préférable à celui du présentéisme, voire même de l’absentéisme!

02 Mar, 16

 

related posts